Loader

Théâtre : LE REPAS DES FAUVES

  • Neste - Baronnies
  • Increase text size
  • Reduce text size
  • Print
0-Repas-fauves-SIT.jpg

Le 31/05/2018
Associative or civic - Cultural - Theatre

On the map

Théâtre : LE REPAS DES FAUVES


65130 CAPVERN

Schedule

 - à 20:30

Description

La Compagnie "Les Pieds dans le Plat" propose la pièce de théâtre "Le Repas des Fauves".
Synopsis:
1942, dans la France occupée, sept amis se retrouvent pour fêter l’anniversaire de l’une d’entre eux. Tout se passe à merveille jusqu’à ce que la Gestapo fasse irruption. Deux officiers allemands viennent d’être abattus au pied de l’immeuble. En représailles, deux otages doivent être désignés. À charge pour cette assemblée d’amis de choisir elle-même les deux qu’ils enverront au supplice. Les bassesses de l’instinct animal ne tardent pas à se faire sentir chez les convives.
C’est ainsi que peut commencer le Repas des fauves !
Les amis sortent les griffes et montrent les crocs. Entre petites mesquineries et grandes trahisons, les vérités mises à jour vont faire grincer les dents et donner des sueurs froides. Tergiversations, coups bas, mauvaise foi, absence de dignité : la peur de mourir peut révéler la noirceur de l’âme humaine.
Au delà de l’aspect historique et dramatique de l’histoire de France, cette pièce met en évidence la complexité des Êtres Humains…
Note d’intention : Pierre Candela, metteur en scène
« Le Repas des Fauves » provoque cette rencontre entre la destinée humaine et la grande histoire, celle de l’occupation. Une question en filigrane se distille sans cesse : Qu’aurions-nous donc fait dans ces circonstances dramatiques… Résister ? Collaborer ?
Quand on flirte avec la mort, on est capable de tout. Les personnages chavirent entre lâcheté et dévouement, cruauté et compassion. Un jeu de massacre haletant. Autant de sentiments contradictoires qui échafaudent l’âme humaine. Cette palette troublante apporte à la pièce la tension dramatique nécessaire et met en exergue toute la capacité de résistance.
La mise en scène proposée sera tout à fait sobre dans le respect du texte, des costumes et du décor de l’époque évoquée (1942). Le rythme permanent imprimé à la pièce sera notre principal objectif. Chaque comédien exploitera les ressources dont il dispose pour mettre en exergue les caractères et les mobiles des différents personnages (fuite, argent, mérite, grossesse…).
Une question demeure : « Qu’aurions-nous fait à leur place ? »

Libre participation